201801182046161585466376_coverccpt0118.jpg201709061543201523345700_200px.jpg

    Cadre éthique


    Fondement éthique

    Le fondement éthique de la justice, de la primauté du droit, de la moralité, de la dignité humaine et des principes démocratiques sert de contexte à la prise de décisions éthiques et doit orienter nos décisions.

    Justice
    Équité et impartialité de l’application de
    la loi.
    Primauté du droit
    Égalité d’accès aux droits enchâssés dans
    la Constitution et la Charte des droits
    et libertés.
    Moralité
    Obligation morale d’agir de manière juste
    et légitime.
    Dignité humaine
    Respect de la dignité humaine et des droits de la personne.
    Principes démocratiques
    Équilibre entre les libertés individuelles et personnelles et le concept de l’ordre social et du bien
    public général.

    Reconnaissance du pouvoir légitime des titulaires de charge et de l’importance de garder la confiance du public.

    Valeurs morales

    On peut juger de la « justesse » d’une décision en s’interrogeant sur le respect des valeurs morales suivantes :

    • la compassion
    • le courage
    • l’équité
    • l’intégrité
    • l’ouverture
    • le respect
    • la transparence
    • la fiabilité


    Responsabilités des cadres
    Les cadres de la police entretiennent surtout des relations avec le public, le personnel policier, l’organisation de la police, leurs partenaires professionnels et d’autres cadres.

    Public

    Les responsabilités des cadres membres de l’ACCP envers le public qu’ils servent et les fonctionnaires comprennent les suivantes :

    • faire avancer le programme de la sécurité publique
    • être le grand gardien des ressources publiques
    • offrir des services de façon compétente et attentive
    • établir des relations fondées sur les valeurs
    • faire preuve de diligence
    • savoir consulter
    • respecter le pouvoir légitime des titulaires de charge
    • être redevable

    Personnel policier et organisation de la police

    Les responsabilités des cadres membres de l’ACCP envers les employés de leur propre service de police et le corps de police dans son ensemble comprennent les suivantes :

    • établir des priorités stratégiques et les respecter

    • promouvoir l’apprentissage continu et le perfectionnement professionnel

    • favoriser le professionnalisme

    • assurer la reddition de compte

    • entretenir le moral

    • assurer la participation, la consultation et la rétroaction

    • préconiser un milieu de travail sain et sûr

    • appuyer les erreurs commises de bonne foi

    • préciser les rôles et responsabilités

    • promouvoir des relations de travail harmonieuses

    Partenaires professionnels

    Les responsabilités des cadres membres de l’ACCP envers d’autres membres de la profession policière et d’autres membres des services liés à cette profession comprennent les suivantes :

    • établir des relations fondées sur les valeurs

    • préciser les rôles et les respecter

    • faire part de leurs connaissances

    • confirmer la confiance du public

    • être redevable

    • collaborer

    • savoir consulter

    Personnel

    Les responsabilités des cadres membres de l’ACCP envers les autres cadres comprennent les suivantes :

    • rester axé sur l’orientation stratégique

    • être un modèle de leadership

    • faire l’équilibre entre leur vie personnelle et leur travail

    • tenir leurs engagements

    • persévérer

    • se perfectionner

    • faire preuve d’autodiscipline

    • éviter les conflits d’intérêts et l’apparence de gain personnel

    Questions touchant la prise de décisions éthiques

    Voici des questions à prendre en compte et qui doivent servir à orienter la prise de décisions :

    1. Conformité à la loi, à la politique et aux règlements de la police
    2. Conformité à la structure de l’éthique de l’ACCP
    3. Identification des principales personnes touchées par la décision
    4. Conséquences probables de la décision
    5. Possibilité d’obtenir de la décision des résultats positifs plutôt que négatifs
    6. Possibilité de conflits d’intérêts ou perception de gain personnel
    7. Savoir justifier la décision en fonction de la confiance du public

    Si des membres se sentent isolés lorsqu’ils doivent régler des questions d’éthique, l’ACCP les incite à consulter des collègues ou d’autres personnes d’expérience dans le domaine visé. Le simple fait de discuter d’une question peut faciliter la prise de décisions.

    Le leadership policier est une affaire sérieuse, mettant en jeu des questions importantes. Il exige une compétence technique et le désir de prendre des mesures difficiles dans des circonstances difficiles. De plus, il exige de reconnaître que nous devons être déterminés à servir et à protéger le public en suivant les principes démocratiques afin de respecter la loi tout en honorant la dignité humaine dans notre quête de la justice. Nous nous distinguons comme professionnels justement parce que nous respectons cette structure de l’éthique.



    201801182036131546226773_small201408151301531445346713memoriallogoimage.jpg

    201709061916231571160083_200px.jpg201411191911051480856265_biglogo.png